Funk it Jazz

Publié le 9 Juin 2016

Funk it Jazz

Consacrée essentiellement au Funk, l'émission offrait de grands moments de cette musique aux genre et style hybrides. Née de la crasse des années 60, "Funk" fut une insulte insufflée au noirs américains par les WASP pour qualifier "leur odeur". De ce fait, le terme signifie bien une forme de saleté, de moiteur, d'épaisseur, de langueur aussi. C'est ce qu'il est.

La forme rythmique dans le Funk a outrepassé son rôle pour venir écraser de sa masse les douceurs mélodiques. La mélodie ne sert plus qu'à sublimer la rythmique. Un jeu saccadé qui se balance entre une basse (souvent électrique) très présente, et un orgue ou des cuivres scandant le rythme.

Partie des tréfonds des années 60, mené par James Brown, les recherches de Miles (version Bitches Brew) et les grands noms du Hard Bop (Donald Byrd, Grant Green), le Funk s'est développé à l'aune de la fusion des genres et du jazz rock (Herbie Hancock). Il a connu plusieurs phases et une mutation avec la pop dans les années 80.

Puis la redécouverte du catalogue blue note par les musiciens HIp-Hop des années 90 a donné pleinement naissance à des samples hors-normes !

Funky ce soir, nous annonçons : James Brown, Marcus Miller, Bobby Hutcherson, Prince & Maceo Parker, Herbie Hancock, Georges Benson, Donald Byrd et... une surprise.

Réécouter Jazzophil'

Rédigé par Phil

Repost 0
Commenter cet article